Tesla, un patron en or

La Tesla Model S est une berline très haut de gamme qui fait autant rêver les amateurs de voiture que les technophiles. Nous l'avons poussée dans ses retranchements pendant un week-end complet : voici nos impressions. « Hey, mais c’est une Tesla ! Elle roule vraiment toute seule ? Vous avez testé le 0-100 en 3 secondes ? » Si vous voyagez avec une Model S, vous allez entendre ces questions un grand nombre de fois. Et l’on doit reconnaître que cela nous a surpris : nous baignons dans les nouvelles technologies, toutes catégories confondues, alors Tesla est évidemment une entreprise dont nous parlons tous les jours. Mais croiser des femmes et des hommes qui connaissent la Tesla à 1 300 mètres d’altitude, sur le tarmac d’un point de vue des hauteurs de Grasse, dans les impasses de la zone industriel d’Auxerre ou sur le parking d’un hôtel d’autoroute est particulièrement inattendu. Car la Model S n’est ni une voiture très vendue, ni, avec son format grosse berline, un modèle que l’on remarque à une dizaine de mètres. Il faut croire pourtant que Tesla a réussi le tour de force, en vendant des voitures de luxe inaccessibles, de devenir un sujet de conversation et d’intérêt pour des gens qui ne sont a priori ni férus de nouvelles technologies, ni passionnés d’automobile. PUBLICITÉ inRead invented by Teads Nous entrons d’ailleurs dans la deuxième catégorie : si Tesla n’était qu’un constructeur de plus, si la Model S n’était qu’une voiture haut de gamme, vous ne trouveriez probablement pas de test sur Numerama. tesla-model-s-24 Mais la berline d’Elon Musk a de quoi faire rêver le technophile ou le passionné d’innovation. En plus d’être la première voiture entièrement électrique capable de faire à peu près tous les trajets, elle est aussi la première voiture semi autonome à rouler sur les autoroutes du monde entier. Elle attise notre curiosité comme un nouveau smartphone, comme un nouvel objet technique — non comme un moyen de transport. Elle emprunte d’ailleurs beaucoup à l’industrie de la tech, en proposant par exemple des mises à jour over the air et régulières, une commercialisation en ligne, des préventes et dans des espaces dédiés ou encore, une communication qui tourne autour d’un changement radical dans notre manière de voir la route. Sans parler des DLC. Vous ne trouverez donc pas ici le test d’un expert de l’automobile — nos confrères de la presse spécialisée s’en sont très bien chargés. Nous avons voulu au contraire apporter un regard centré sur la technologie, la redéfinition des codes de l’automobile et surtout, savoir si cette voiture tient ses promesses, elle qui est la première à avoir vraiment fait monter notre techno-envie à un niveau aussi écarlate qu’elle est rouge.

Bilan de la crise financière 10 ans après

Le terme crise financière s'emploie pour désigner un ensemble assez large qui inclut notamment1 les crises du change, les crises bancaires et les crises boursières, récurrentes dans l'histoire boursière. Mais le terme est également utilisé pour désigner les crises de la dette publique ou des crises qui affectent un marché à terme, voire un marché de produit agricole, comme celui touché au xviie siècle aux Pays-Bas par la tulipomanie. Une crise financière peut concerner seulement quelques pays, ou, initiée dans un pays, peut s’étendre par contagion et devenir internationale et ralentir ainsi l'économie mondiale. Si une crise financière ne concerne dans un premier temps que les marchés financiers, son aggravation conduira à des effets néfastes sur le reste de l'économie, entraînant une crise économique, voire une récession. Ces effets sont généralement un resserrement du crédit et donc une baisse de l'investissement, une crise de confiance des ménages. L'un des plus grands historiens de la finance, l'économiste américain Charles Kindleberger, a dressé l'inventaire des crises financières depuis le xviie siècle, dans "Une histoire de la finance". Selon lui, le cycle financier se déroule en cinq phases: essor, engouement et emballement, peur et désordre, consolidation, redressement. Les crises dans une perspective culturelle[modifier | modifier le code] D'après un rapport du CAE les crises financières (au sens de crises bancaires ou du change) ont connu des fréquences variables selon les époques2 Période 1880-1913 : fréquence 5 % Période 1945-1971 : 7 % Période 1973-1997 : 10 à 13 % Dans les années 1970, on a assisté à une réapparition des crises bancaires et surtout au « retour des crises doubles (de change et bancaires) quasiment absentes de la période 1945-19712 ». Typologie des mécanismes de crise financière[modifier | modifier le code] Une crise financière trouve son origine dans l'occurrence d'une des catégories de risques gérés par les acteurs d'un marché (voir Gestion du risque#Les différents risques) : risques de marchés : liés aux variations des taux d'intérêt ou des cours des actifs (risque de taux, risque de change) ; risques de crédit : liés à la fiabilité d'une contrepartie, voire d'un pays entier ; risques liés au fonctionnement même du marché et à la possibilité ou non de revendre un actif (risque de liquidité). Ces risques ne sont en eux-mêmes pas exceptionnels, mais au contraire le fondement d'un marché financier. Mais lorsque la manifestation de l'un d'eux entraîne un effet systémique, divers phénomènes de crise financière peuvent se manifester (plusieurs de ces éléments pouvant être simultanés) : un resserrement du crédit ((en) credit crunch) ; une fuite vers la qualité ((en) (flight to quality) ; une course à la liquidité ; une crise monétaire ; une crise de liquidité ((en) liquidity squeeze).

Les smartphones, jusqu’où iront-ils ?

TEST VIDÉO DU SAMSUNG GALAXY S6 EDGE PLUS https://youtu.be/8ZsTMsDE2-0 Vidéo de test avec sommaire interactif au début, utilisez-le pour naviguer d'une section à une autre. Note : la partie "fonctions" de ce test se situe dans le test vidéo   DESIGN ET ERGONOMIE Le Galaxy S6 Edge Plus est un S6 Edge en plus grand, il reprend les bases posées par le S6. Assez logiquement, on retrouve le même design premium, un ensemble d'aluminium, plastique et verre plutôt harmonieux et bien ficelé. Par rapport à un S6, l'aspect "Edge" (le fait que les côtés de l'écran soient incurvés) représente un élément atypique qui éveille la curiosité, en plus d'être esthétiquement réussi. En haut du terminal, la sortie audio, caméra frontale, quelques capteurs et une LED de notification. En bas, la touche "accueil" avec le scanner d'empreintes digitales "caché" derrière et, autour de cette touche, les boutons sensibles Retour et Multitâche. Sur la tranche droite du terminal, la touche on/off verrouiller/déverrouiller, à l'opposé la gestion du volume, à l'arrière le bloc photo qui dépasse légèrement avec le flash LED et le cardio-fréquencemètre. Au dessus du smartphone, microphone et tiroir pour la SIM, en dessous le port micro USB, le haut-parleur ainsi que le jack 3.5mm, sans oublier le microphone principal.   LE Galaxy S6 Edge Plus est grand mais bien optimisé Côté ergonomie, clairement le S6 Edge Plus est grand, mais Samsung a bien pensé l'optimisation de la bête et pour un smartphone doté d'un écran de 5.7", il reste relativement "manipulable". A une main le S6 Edge Plus reste complexe à utiliser, mais le fait d'avoir des tranches fines (de part la courbure sur les tranches) rend la saisie plus facile, mais moins confortable. Le scanner d'empreintes digitales permet de déverrouiller rapidement le smartphone sans avoir à toucher le bouton latéral, plutôt pratique. ECRAN Lorsque nous avions testé le S6 Edge, nous avions constaté qu'il possédait un écran intéressant mais qui perdait de son efficacité de part la courbure des deux côtés. Sans surprise, c'est la même chose ici. En soi, le S6 Edge Plus offre des noirs profonds, des couleurs vives, des angles de vue plus que corrects, classique pour du Super AMOLED chez Samsung. Mais les courbures latérales déforment l'image, altèrent la luminosité. Quand vous regardez une page web par exemple, vous avez le sentiment que cela créé une sorte d'effet "vignette". Les textes qui se trouvent sur les côtés sont déformés, sans oublier la manipulation assez désagréable quand il s'agit de manipuler des éléments d'interface qui se trouvent au niveau des courbes. Nous revenons plus bas sur les fonctions apportées par Samsung liées à cet aspect "Edge". test-galaxy-s6-edge-plus-02.jpg AUTONOMIE ET PERFORMANCES Avec sa batterie de 3000mAh le S6 Edge Plus offre une autonomie décente d'un jour et demi voir deux jours en utilisation plus légère. Pour mes besoins (web, appels, SMS, réseaux sociaux et vidéo) le terminal m'offrait 50% en fin de journée, de quoi terminer la soirée sans soucis mais difficile d’enchaîner sur une seconde journée. Le terminal dispose d'un système de recharge rapide et est capable d'être chargé sans fil (standards Qi et PMA), plutôt pratique. Du côté des performances, c'est assez simple, le S6 Edge Plus est au top sur tous les tableaux. Dans l'interface, aucune saccade, en jeu tout tourne parfaitement. Le smartphone score 80k sur AnTuTu, pour la partie graphique avec 3DMark c'est moins glorieux avec un S6 Edge+ qui se place sous le Z3+, M9, OnePlus 2, etc, en étant ranké 43e au classement de janvier 2016 de FutureMark, mais l'utilisateur ne devrait pas spécialement être gêné. QUALITÉ PHOTO ET VIDÉO Le S6 Edge Plus est plutôt polyvalent avec, de jour, des couleurs fiables, un focus qui fait le boulot, vous pourrez même en sortir des clichés avec profondeur de champ, il est clairement possible de réaliser ce belles images. Cela étant dit, lorsqu'il manque un peu de lumière, la photographie manque de netteté. De nuit les couleurs restent relativement fiables mais sans surprise la mise au point est plus complexe. Il s'en sort tout de même décemment si vous êtes un peu patient.   12345678 En vidéo, de jour, vous obtenez de belles couleurs, une image toujours en focus (vous pouvez forcer au doigt si nécessaire). Dès qu'il manque de lumière le rendu devient bruité, assez rapidement. Le son enregistré est très propre, vous n'avez presque pas de souffle.   PRIX DU S6 EDGE PLUS Vous trouverez le S6 Edge Plus aux alentours de 700€ nu sur des plateformes comme Amazon, ici en version 32Go. Voir l'offre sur Amazon.